Le Belvédère, Dans la Coursive du Centre Pompidou au niveau 6, Photo © Manuel Braun, 2017

UN BÂTIMENT EMBLÉMATIQUE, TOURNÉ VERS L’AVENIR

À l’occasion de son quarantième anniversaire, le Centre Pompidou s’est engagé dans une campagne de rénovation architecturale et technique majeure. Cette dernière vise à relever les défis les plus actuels pour le Centre Pompidou : développement de la fréquentation, accessibilité pour tous, efficacité énergétique, qualité sanitaire… Cette campagne de rénovation est réalisée avec la complicité des concepteurs du bâtiment du Centre Pompidou, notamment l’atelier de Renzo Piano. 


UN BÂTIMENT À L’ÉPREUVE DU TEMPS 

Entre 1998 et 1999, des travaux de redistribution intérieure des espaces du Centre Pompidou avaient permis de relocaliser les services administratifs dans des bureaux situés à proximité du Centre Pompidou, de réorganiser les espaces de la Bpi et de réaménager le Forum. La reconquête de ces surfaces avait offert aux visiteurs un espace requalifié, plus lisible, et avait permis une programmation culturelle amplifiée.


LES DIAGNOSTICS EN COURS

Depuis la réouverture, le vieillissement des infrastructures techniques et l’afflux des visiteurs altèrent progressivement les conditions d’exploitation et le confort du site. 
La maîtrise des coûts d’exploitation s’en trouve complexifiée du fait notamment de :

  • l’accumulation des pannes, des difficultés de maintenance corrective dues à la rareté des pièces détachées, 
  • la mise à l’arrêt progressive et définitive de certains équipements (nacelles de nettoyage ou monte-charges),
  • la mise en œuvre de mesures compensatoires, en matière de sécurité, pour pallier les non-conformités.

En outre, les écarts entre les normes de conceptions initiales et celles exigées aujourd’hui sont de plus en plus problématiques, notamment concernant les économies d’énergie, le traitement de l’amiante ou l’accessibilité à des publics en situation de handicap.
Peu à peu, l’image du Centre Pompidou se dégrade car ce bâtiment iconique des années 1970 est confronté aux défis technologiques et énergétiques du 21e siècle.

à voir aussi