YVES KLEIN, « GRANDE ANTHROPOPHAGIE BLEUE HOMMAGE A TENNESSEE WILLIAMS », (ANT 76), 1960, PIGMENT PUR ET RESINE SYNTHETIQUE SUR PAPIER MAROUFLE SUR TOILE, 275 X 407 CM, © YVES KLEIN / ADAGP, PARIS 2018, PHOTO © MANUEL BRAUN, 2016

LA RECHERCHE

La recherche est au cœur des activités du Musée national d’art moderne, accompagnant chacun des gestes propres aux métiers de la conservation, de l’acquisition des œuvres à leur documentation au long cours, de leur restauration à leur présentation en salles, sans oublier bien sûr la conception des expositions temporaires. Dans ce cadre général, le Centre Pompidou développe une active politique de partenariat avec le monde universitaire. L’année 2017 a vu l’adhésion du Centre Pompidou à un nouveau Laboratoire d’excellence, Patrima, dans le cadre duquel de nouveaux projets sont développés dans le domaine de la conservation préventive.

Du côté des laboratoires d’excellence création arts, patrimoines (Labex CAP) et Arts-H2H, différents projets portés par le Centre Pompidou ont été prolongés ou lancés :

  • En partenariat avec le Labex CAP et le musée d’Orsay, le projet « Exposer l’histoire d’une collection » retrace la constitution des collections du Musée national d’art moderne et aboutira en mai 2018 à l’ouverture de diverses expositions-dossiers consacrées à ce sujet,
  • Le projet « Paroles imprimées », également dans le cadre du Labex CAP, a été lancé à la fin de l’année 2017. Il se propose d'étudier les revues culturelles et artistiques publiées à Paris par les différentes communautés exilées ou émigrées au cours du 20e siècle,
  • Dans le cadre du Labex Arts-H2H, le Musée poursuit ses projets en cours, notamment « Photographie sociale et documentaire des années 1930 », « Isidore Isou, l’art à la lettre » ou « Le réalisme socialiste à la française : un art de parti »,
  • Dans le cadre du Labex CAP, enfin, l’établissement accueille les doctorants lauréats du contrat immersion destiné à favoriser leur insertion professionnelle en milieu muséal.

Le Centre Pompidou développe des projets de recherche en lien avec différents partenaires privés. Prolongeant le soutien apporté à l’occasion de l’exposition « Kollektsia ! Art contemporain en URSS et en Russie. 1950-2000 » en 2016, la Vladimir Potanin Foundation a permis en 2017 le recrutement d’une chargée de recherche, la tenue de multiples conférences consacrées à l’art russe moderne et contemporain, ainsi qu’un week-end de projections. Intitulé « Russie 20e siècle », ce projet triennal permettra aussi, dans les années à venir, la publication d’essais non traduits en français. Le département « Recherche et mondialisation », au sein du Musée, a pour sa part mis sur pied divers partenariats, notamment avec la Mao Jihong Arts Foundation, qui lui ont permis d’organiser différents événements consacrés à la Chine et à l’Inde.

à voir aussi