© Centre Pompidou, MNAM-CCI / Photo : H. Véronèse

8. FINANCES ET RESSOURCES HUMAINES

 

#LES FINANCES DU CENTRE POMPIDOU

UN EXERCICE FINANCIER DÉFICITAIRE

Le Centre Pompidou, malgré une nouvelle hausse de sa fréquentation et de ses recettes propres, présente un résultat déficitaire.

L’établissement a vu au cours de l’exercice ses recettes propres progresser de 2,9% par rapport à 2016 soit, soit une hausse comparable à celle des dépenses d’exploitation (+2,7%), hors opérations d’ordre, mais de façon insuffisante pour couvrir l’augmentation des dépenses de personnel (+1,7%), dans un contexte de stabilisation des subventions de fonctionnement publiques (hors subvention exceptionnelle perçue en fin de gestion 2016 de 3,5 M€). De ce fait, le Centre Pompidou présente en 2017 un résultat patrimonial déficitaire de 2,1 M€.

En outre, les dépenses d’investissement sont largement couvertes par les ressources d’investissement, qui incluent le versement par l’État d’une subvention d’investissement exceptionnelle à hauteur de 3,2 M€.

Il en découle un abondement du fonds de roulement de 4,3 M€ contre 6,3 M€ l’année dernière.

+3%
de recettes en 2017
+1,2
million d'euros

COMPTE DE RÉSULTAT DÉPENSES ET RECETTES SIMPLIFIÉ 2013 – 2017

GRAPHIQUE DÉPENSES ET RECETTES COMPTE FINANCIER 2017

Signature du premier « contrat d’objectifs et de performance »

Après un travail approfondi des directions de l’établissement et en concertation avec les ministères de la Culture et du Budget, le Centre Pompidou a adopté en décembre 2017 son premier « contrat d’objectifs et de performance ».
Outil de pilotage stratégique entre l’établissement et ses tutelles, il définit les axes structurants de la politique culturelle et des activités du Centre Pompidou pour les années 2017-2019.
Trois thématiques prioritaires ont été dégagées : cultiver l’innovation et l’originalité du Centre Pompidou, aller au-devant des publics et travailler en réseau, faire vivre le débat et s’investir dans l’ouverture à l’approche créative au sein de la société. S’y ajoutent des objectifs de bonne gestion des finances de l’établissement et de son bâtiment.
Un suivi des objectifs de ce contrat sera présenté chaque année en conseil d’administration.

DES RESSOURCES PROPRES EN PROGRESSION

Après une hausse de 27% en 2016, le Centre Pompidou peut constater en 2017, une nouvelle augmentation de ses ressources propres de 3%, principalement due à l’augmentation des recettes de billetterie, aux éditions, aux privatisations d’espaces, aux partenariats média, ainsi qu’aux mécénats d’acquisition d’œuvre d’art.

+3%de ressources propres
Dîner OGIC ; 21 mars 2017 ; Restaurant Georges. © Centre Pompidou, MNAM-CCI / Photo : M. SanchezDîner OGIC ; 21 mars 2017 ; Restaurant Georges. © Centre Pompidou, MNAM-CCI / Photo : M. Sanchez
 

#LES RESSOURCES HUMAINES AU SERVICE DE L’ART ET DE LA CULTURE

LES EFFECTIFS EN 2017

Le Centre Pompidou a employé 1 039,3 ETPT (équivalent temps plein travaillés) sur l’année 2017.
Pour l’année 2017, le plafond d’emploi, fixé à 1018 ETPT, a été consommé à hauteur de 1012,3 ETPT et a été réparti de la façon suivante :

  • 912,3 ETPT pour les besoins permanents (soit 90,1%),
  • 100 ETPT pour les besoins non permanents (soit 9,9%).
1 039,3ETPT sur l'année 2017

LES EMPLOIS SOUS PLAFOND RÉPONDANT À UN BESOIN PERMANENT

Le personnel sur des besoins permanents se répartit comme suit :

  • 867,5 ETPT en contrat à durée indéterminée,
  • 30 ETPT fonctionnaires accueillis en détachement sur contrat,
  • 4,5 ETPT en contrat à durée déterminée,
  • 8,3 ETPT en CDI ou CDD à temps incomplet (BPTI).

LES EMPLOIS SOUS PLAFOND RÉPONDANT À UN BESOIN NON PERMANENT

Ces emplois représentent 100 ETPT et comprennent :

  • Les emplois temporaires
    Afin d’assurer temporairement le remplacement d’agents absents ou pour faire face à un accroissement temporaire d’activité, notamment en vue de la préparation des projets culturels, le Centre Pompidou a employé en 2017, en contrat à durée déterminée, 30,8 ETPT :
         - 5,1 ETPT pour la préparation des projets culturels,
         - 17,9 ETPT pour le remplacement d’agents absents ou dans l’attente du recrutement sur un poste permanent,
         - 7,8 ETPT en raison d’un accroissement temporaire d’activité.
  • Les emplois rémunérés sur crédits
    Afin d’assurer des missions ponctuelles répondant à un besoin occasionnel, le Centre Pompidou a employé 69,2 ETPT. Ces agents, recrutés en contrat à durée déterminée, sont rémunérés à l’heure.

LES EMPLOIS HORS PLAFOND

  • Les emplois recrutés dans le cadre d’une convention de partenariats (« Centre Pompidou Provisoire » ou « Hors les Murs » par exemple) ont représenté 9,5 ETPT ;
  • Les emplois d’avenir ont représenté 1,6 ETPT ;
  • Les apprentis ont représenté 11,6 ETPT (11 agents en poste au 31 décembre 2016).

LES EMPLOIS HORS CHAMPS

En 2017, l’équivalent de 4,4 ETPT a été recruté par Centre Pompidou sur des emplois « hors champs » (intermittents du spectacle ou conférenciers). 

LE CONTEXTE DÉMOGRAPHIQUE 

La pyramide des âges du Centre Pompidou est caractérisée par un vieillissement marqué. Au 31 décembre 2017, la proportion d’agents de 50 ans et plus était de 48,3% (contre 48,5% au 31 décembre 2016), l’âge moyen étant de 48,1 ans.

Cette situation s’explique par l’histoire de l’établissement qui a connu une vague massive de recrutements dans les années 1970 et d’une faible mobilité des personnels.

L’ancienneté moyenne des agents présents au 31 décembre 2017 est de 14,7 années.

48,1 ans
de moyenne d'âge des agents
 14,7 ans
d'ancienneté moyenne des agents

LA POLITIQUE DE RECRUTEMENT

PRIVILÉGIER LA MOBILITÉ INTERNE 

La politique de recrutement du Centre Pompidou vise à favoriser l’évolution professionnelle interne de ses personnels. Le recrutement externe permet de répondre à des besoins plus spécifiques (profils techniques ou compétences rares).

En 2017, la politique de recrutement s’est inscrite à la fois dans le contexte de rigueur budgétaire connu l’année précédente mais également dans celui de la réforme dite décret liste du mois d’avril. En effet, depuis le 1er avril 2017, près de 70% des postes de l’établissement ont vocation à être occupés par des agents titulaires de la fonction publique. Le nombre de postes ouverts au recrutement est revenu au niveau de 2015, ce qui s’explique par une publication interne précoce, afin de tenir compte du délai inhérent à la procédure de recrutement des agents titulaires.

Le recrutement via la mobilité interne se maintient à un niveau élevé.

Sur les quarante-six postes ayant reçu au moins une candidature interne, trente-cinq agents ont été retenus, soit 76%.

  • Favoriser l’aide à l’insertion professionnelle des jeunes

Le Centre Pompidou poursuit sa démarche d’aide à l’insertion professionnelle des jeunes peu ou pas qualifiés.

En 2017, l’établissement a obtenu, à titre dérogatoire, une prolongation du dispositif emploi d’avenir  afin de permettre à deux jeunes agents de finaliser leur projet de formation en cours. Le premier a pu obtenir son diplôme d’accès aux études universitaires. Le second a validé sa deuxième année de licence et la mission locale de Paris lui a accordé la prolongation de son contrat jusqu’en septembre 2018.

Parallèlement, l’établissement a maintenu à douze le nombre d’apprentis accueillis dans les directions. Ainsi, dix nouveaux apprentis ont été recrutés à l’automne 2017. Le recours à l’apprentissage s’effectue sur des métiers reflétant la diversité de l’activité du Centre Pompidou et favorise les formations de niveau III (bac+2), IV (Bac Pro) et V (CAP, BEP…).

Enfin, en 2017, l’accueil des stagiaires s’élève à cent quatre-vingt-dix-huit étudiants et collégiens. L’offre d’accueil des stagiaires collégiens a été confortée avec cinquante-deux stages de découverte des métiers, organisés dans l’ensemble des directions.

  • Poursuivre l’accueil des volontaires du service civique

Depuis 2011, le Centre Pompidou accueille des volontaires du dispositif service civique. Ce dispositif s’adresse aux personnes de 18 à 25 ans, sans conditions de diplôme.

En 2017, le recours aux volontaires du service civique s’inscrit dans une hausse constante avec l’accueil de dix-huit jeunes. Ces volontaires ont rejoint la direction des publics et à l’instar des années précédentes, les missions qui leur sont confiées sont axées sur le développement des médiations à destination de publics spécifiques (handicap, enfants, adolescents, familles, publics dits « empêchés ») et l’action éducative artistique et culturelle en milieu scolaire.

Ces missions ont avant tout une visée pédagogique puisqu’elles sont autant d’occasions d’apprentissage et d’intégration professionnelle. Tout aussi important est leur impact dans les services qui, en accueillant les jeunes volontaires, s’enrichissent d’un apport de compétences nouvelles et lancent des actions expérimentales qu’ils seront à même de pérenniser.

Entre 2011 et 2017, le Centre Pompidou a accueilli soixante-douze volontaires du service civique. L’agrément délivré par l’agence du service civique a pris fin dans le courant de l’année. Un travail a été mené pour l’obtention d’un nouvel agrément qui comporte de nouvelles missions, comme le développement d’une médiation autour des outils numériques proposés par l’établissement.

LA FORMATION PROFESSIONNELLE

La formation professionnelle est un outil de professionnalisation au service des agents et de l’établissement. Elle permet aux agents d’acquérir les compétences nécessaires tant à l’accomplissement des missions qui leur sont confiées qu’à l’adaptation de leurs compétences aux évolutions prévisibles des métiers. Elle peut également être une réponse aux aspirations professionnelles des agents dans le cadre de projets professionnels formulés à titre individuel.

Le plan de formation fixe le cadre destiné à répondre à ces enjeux. Il est élaboré, d’une part, en tenant compte des besoins exprimés par les directions et, d’autre part, de la synthèse des besoins des agents exprimés lors des entretiens professionnels annuels.

En 2017, outre les grands projets de formation portés par la direction générale (formation à l’entretien professionnel, formation à destination des encadrants), la direction des ressources humaines s’est attachée à mutualiser les actions de formation, tous domaines confondus, afin d’en faire bénéficier au plus grand nombre.

Le plan de formation 2017 a notamment permis la mise en œuvre d’actions spécifiques :

  • le développement des compétences managériales ;
  • la formation des agents de sûreté à la gestion de conflit et à la palpation ;
  • la manipulation des œuvres à destination des agents de sûreté incendie ;
  • l’accompagnement du déploiement du nouveau logiciel de billetterie ;
  • les formations techniques autour de l’amiante.

La diffusion des avis de formation sur l’intranet de l’établissement a également permis une plus large information des agents. Le souci constant de la direction des ressources humaines est de permettre à chacun d’être acteur de son parcours professionnel en développant ses compétences, soit à titre professionnel, soit à titre personnel.

Par ailleurs, au sein de la direction des ressources humaines, le conseiller parcours professionnel et le responsable du pôle formation accompagnent les agents dans l’élaboration de leur projet professionnel. Ainsi, au cours de l’année 2017, quatre-vingt-trois agents ont pu bénéficier de cet accompagnement. 

Accompagner la mobilité des agents

En 2017, trente-cinq agents ont bénéficié d’une mobilité interne.

Au cours des six premiers mois suivant la prise de poste, la direction des ressources humaines programme un suivi individuel qui prend la forme de deux entretiens. Le premier, dès l’arrivée de l’agent, a pour objectif de définir un parcours de formation adapté aux nouvelles fonctions. Les actions sont ensuite mises en œuvre de manière prioritaire.

Le second, après six mois, a pour objectif de vérifier que l’intégration est réussie et, le cas échéant, d’apporter une aide complémentaire à l’agent et au service.

 

# UN DIALOGUE SOCIAL DE QUALITÉ

UNE DÉMARCHE INNOVANTE POUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX 

UN DIALOGUE DE PROXIMITÉ : LES INSTANCES

Le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT)

Onze réunions en 2017 (8 CHSCT propres au Centre Pompidou et trois CHSCT communs Centre Pompidou - Bpi) contre quatorze en 2016.

Les sujets évoqués dans cette instance ont notamment porté sur :

  • L’impact sur les conditions de travail de la réorganisation de plusieurs directions et services (département du développement culturel, direction des éditions, direction de la communication et des partenariats, direction des ressources humaines, bibliothèque Kandinsky Mnam/Cci, direction de la production, direction du bâtiment et de la sécurité) ;
  • Le projet billetterie (mise en place du nouveau logiciel de vente et gestion de la billetterie) ;
  • Le dossier technique amiante de l’établissement ;
  • La présentation du projet d’aménagement de l’entrée principale des visiteurs (Canopy) du Centre Pompidou ;
  • La présentation de la démarche d’amélioration des conditions de travail et des relations interpersonnelles (ACTRI) dans deux services ; 
  • Le remplacement des systèmes de clés et de badges ; 
  • Le dispositif de files d’attente à l’entrée et à l’intérieur du Centre Pompidou en cas de forte affluence ;
  • La dématérialisation des tickets restaurant ;
  • Le règlement de visite ;
  • Le guide incivilités ;
  • Le plan sûreté ;
  • L’actualisation du document unique des risques professionnels ;
  • La présentation de la démarche d’évaluation des risques psychosociaux
11 comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail

Le comité technique (CT)

Six réunions du comité technique se sont déroulées en 2017 (10 en 2016), qui ont porté sur les thématiques suivantes :

  • Évolution du décret n° 84-38 du 18 janvier 1984 (décret liste) ;
  • Modification de l'organisation de la direction générale ;
  • Réorganisation de la direction de la communication et des partenariats ;
  • Création de deux pôles au sein de la direction des éditions ;
  • Indemnisation et organisation de la permanence opérationnelle de sécurité (POS) ;
  • Évolution de l'organisation de la bibliothèque Kandinsky et du service du cinéma expérimental ;
  • Présentation du contrat d'objectifs et de performance 2017-2019 (COP) ;
  • Présentation du bilan social 2016 ;
  • Dématérialisation optionnelle des chèques restaurant ;
  • Mise à jour du règlement de visite ;
  • Modification de l'article 29 du statut des agents contractuels du Centre Pompidou.
6 comités techniques