© Jérémie + Emilie

2. L’ÉCOLE DU CENTRE POMPIDOU

Partager l’expérience de l’art avec tous les publics, apprendre la curiosité, transmettre le goût de la création vivante et pluridisciplinaire à une grande diversité de visiteurs et selon des formes diverses et sans cesse renouvelées est une des premières missions du Centre Pompidou depuis son ouverture. Portée par la conviction que cet accès aide à mieux comprendre et à accompagner les transformations du monde présent, cette mission franchit aujourd’hui une nouvelle étape avec la création de l’École du Centre Pompidou. Composée d’un volet « grand public » et d’un volet « pro ».

L’École du Centre Pompidou et ses outils développent de nouvelles formes de pédagogie, d’autres manières de transmettre et de partager la connaissance et la pratique de l’art.

 

#LE MOOC
L’ÉCOLE EN LIGNE ET IN VIVO DU CENTRE POMPIDOU

LE MOOC : UN ENSEIGNEMENT EN LIGNE, VIVANT ET INTERACTIF 

Afin d’offrir au grand public des clés de compréhension de l’art moderne et contemporain, le Centre Pompidou a proposé un enseignement en ligne, vivant et interactif, dispensé sous la forme d’un Mooc (Massive Open Online Course/cours ouvert et massif en ligne).
Ce Mooc, composé de cours, mais aussi d’exercices d’évaluation, de quiz ou encore d’activités interactives, participatives en ligne, permet d’acquérir des connaissances de façon vivante, et délivre, en fin de parcours, une attestation de réussite de ce premier cours en ligne de l’école du Centre Pompidou.
Le contenu du premier Mooc du Centre Pompidou, élaboré dans une logique de transmission culturelle, a été construit par des experts (notamment des conservateurs du Musée national d’art moderne) qui ouvrent à tous les publics qui en font la démarche les portes de la collection d’art moderne et contemporain du Centre Pompidou.
Public, gratuit, ouvert à tous sans diplôme requis, toutes les personnes intéressées pouvaient s’inscrire en ligne, dès le 11 septembre 2017, à ces cours accessibles 24h/24 depuis un ordinateur, une tablette ou un smartphone.

> En savoir plus : Centrepompidou.fr 

LE PREMIER MOOC DU CENTRE POMPIDOU

L’art moderne et contemporain en cinq gestes : assembler, critiquer, détruire, réduire, reproduire.

Réalisé en partenariat de compétence original avec Orange et la communauté d’universités et d’établissements (Comue) Paris Lumières, ce premier Mooc s’est articulé autour de cinq verbes simples mais essentiels pour comprendre l’art des 20e et 21e siècles : assembler, critiquer, détruire, réduire, reproduire, chacun porté par des conservateurs du Musée national d’art moderne et par des personnalités extérieures (artistes, critiques…). Constitué d’un ensemble de courtes vidéos pédagogiques, il entend participer à la révolution numérique que le monde éducatif est en train de connaître.
Il est accessible sur la plateforme Solerni d’Orange 

Des vidéos sur mesure

Le service de la production audiovisuelle du Centre Pompidou a participé très activement à l’élaboration de ce premier Mooc. L’équipe interne, constituée de chargés de production, de réalisateurs, de monteurs et d’ingénieur du son, a produit et réalisé l’ensemble des contenus audiovisuels diffusés pour cette première session. 
Les vidéos de six à dix minutes se décomposaient en cinq thèmes : l’explication du verbe, le contexte artistique, le focus moderne, le focus contemporain et un entretien avec un invité extérieur au monde de l’art.
Afin de rendre les cours online plus dynamiques et attractifs pour l’internaute, chaque thématique a été réalisée de façon différente (explication du verbe, contexte artistique, focus…).
Une vidéo de présentation générale de l’École en ligne et trente vidéos d’explications et d’enseignements sur l’art moderne et contemporain présentées par des conservateurs et attachés de conservation ou de collection du Centre Pompidou, ont été produites en moins de trois mois.

 

#LE MOOC EN CHIFFRES 

Plus de 22 000 personnes se sont inscrites au Mooc en ligne.


Plus de
185 000
visites recensées en ligne
 
Plus de
1 746 000
pages vues
Près de
3 000
 personnes ont obtenu des attestations de réussite (11% des inscrits)
 

Des moocqueurs principalement actifs en France

Une majorité d’entre eux habitait hors de Paris. 
Sous-titré en français à l’usage des publics malentendants mais aussi des francophones non-natifs, le Mooc a également égrené à l’international, notamment sur le continent africain (Maghreb et Afrique de l’Ouest) et de façon plus sporadique en Amérique du Sud, aux États-Unis, en Jordanie et en Australie. Grâce au partenariat mis en place avec l’université de Québec à Montréal (UQAM), ce premier Mooc a aussi été très suivi au Canada.

MOOC L'art moderne et contemporain en 5 gestes
MOOC L'art moderne et contemporain en 5 gestes

Forums et activités autour du Mooc

Pour faire vivre cette communauté d’inscrits au Mooc au-delà d’un enseignement en ligne, le Centre Pompidou a proposé pendant toute la durée du Mooc des forums et des activités autour des verbes choisis, animés par les experts du Centre Pompidou.
Des forums de « questions aux experts » ont permis aux moocqueurs d’interroger les spécialistes du musée et d’approfondir leurs connaissances en ligne. Un doctorant en histoire de l’art rattaché au service de la Parole du Centre Pompidou répondait à ces questions et jouait le rôle de modérateur. Une moyenne de cent questions a été comptabilisée dans les différents forums. 

Au total, deux mille cinq cent soixante-six messages ont été postés sur les dix-sept forums dédiés aux verbes et au journal du Mooc.

Le week-end de l’École du Centre Pompidou

Les 4 et 5 novembre, le Centre Pompidou a organisé un week-end de l’École pour fêter la création de cette nouvelle structure et le lancement du Mooc « L’art moderne et contemporain en 5 gestes ». 
Grâce à des visites guidées en accès libre autour des verbes reproduire, réduire, détruire, les publics ont pu pénétrer dans l’univers des artistes du 20e  et 21e siècle, au travers des gestes issus de ces verbes. Dans le Musée et l’atelier Brancusi, ils ont pu participer à un atelier et à une visite autour du verbe assembler, assister à une conférence inaugurale de l’artiste Sophie Calle, suivre l’atelier d’assemblage et devenir le support de l’installation collaborative, sorte d’arche monumentale proposée par l’artiste Vincent Ganivet...

 

 

Que faire ? : En classe avec Sophie Calle

En complément de son cours en ligne, l’École du Centre Pompidou a proposé une expérience pédagogique menée avec un artiste. Ce nouveau cycle de manifestations de l’École a commencé avec un projet original et participatif de l’artiste Sophie Calle : « Que faire ? : En classe avec Sophie Calle » composé de trois séances de cours. 
« Si vous avez une idée à m’offrir, une piste à me suggérer, parlons-en. » : c’est sur cette thématique que l’artiste Sophie Calle a délivré un cours ouvert à tous. À l’aide d’une argumentation écrite, augmentée par de possibles discussions, l’artiste examinait en public chacune de ces propositions, envisageait leur faisabilité, expliquait les raisons pour lesquelles telle ou telle idée ne retenait pas son intérêt. Ainsi le public a pu assister en direct à la réflexion d’un artiste sur son propre travail. Au cas où une idée ne retenait pas l’attention de l’artiste, mais si son auteur le souhaitait, Sophie Calle et le public pouvaient tenter de réaliser cette œuvre.
Les 15 novembre et 13 décembre, près de deux cents participants ont assisté aux deux séances de discussions avec Sophie Calle et fait émerger autant d’idées.

Séance de discussion avec Sophie Calle dans le cadre du Mooc du Centre Pompidou, 4 novembre 2017, © Centre Pompidou / Photo H. Véronèse

Séance de discussion avec Sophie Calle dans le cadre du Mooc du Centre Pompidou, 4 novembre 2017. © Centre Pompidou / Photo H. Véronèse

 

#L’ÉCOLE PRO
TRANSMETTRE LA CRÉATIVITÉ ET L’EXPERTISE DU CENTRE POMPIDOU

L’École Pro est un espace innovant de formation professionnelle et de transmission des savoir-faire du Centre Pompidou.

L’École pro met l'accent sur l’expérience de la pratique et du geste de la création in situ, la rencontre directe avec les artistes et les œuvres pour accompagner les transformations du monde professionnel. L’École Pro, c’est aussi la transmission des expertises et des savoir-faire réunis au Centre Pompidou depuis quarante ans. Une forme singulière d’ingénierie culturelle est proposée aux organisations publiques ou privées, françaises ou internationales, qui souhaitent inventer de nouveaux modèles, de nouvelles formes et de nouveaux équipements culturels. 

En ce début du 21e siècle, la « quatrième révolution » repose prioritairement sur la circulation des idées et de la connaissance, sur la créativité et l’innovation. Que peuvent alors les arts, la culture et les artistes avec le Centre Pompidou pour contribuer à cet enjeu capital pour accompagner la transformation du monde, sans la subir ?
Depuis sa création comme acteur culturel d’un genre nouveau, le Centre Pompidou entretient un dialogue avec la société pour explorer les chemins de la modernité aux côtés des artistes, avec la conviction qu’une société est d’autant plus apte à se projeter dans l’avenir et à innover qu’elle dialogue avec les artistes de son temps, toutes disciplines confondues.
Dans le contexte actuel de mutations profondes et d’incertitude durable, il lui semble naturel d’ouvrir ce dialogue avec les artistes à un nouveau public : celui des organisations, publiques ou privées, et plus généralement du monde professionnel.
Ce dialogue entre artistes et organisations apparaît aujourd’hui vital pour appréhender les transformations à l’œuvre et ouvrir le champ des possibles et de la réinvention.

Ainsi, l’École Pro répond à plusieurs missions :

  • Apporter une réponse singulière aux besoins de transformation des organisations et du monde professionnel,
  • Contribuer à la compréhension et aux transformations de la société en s’appuyant sur l’apport des artistes et en mettant l’humain au centre,
  • Être un lieu d’interaction et d’expérimentation avec les créateurs, les penseurs contemporains et les expertises pour décaler le regard et contribuer à inventer le monde de demain.

Afin d’éclairer, sous un angle inédit, les problématiques clés des organisations tout en développant la curiosité, l’agilité et la créativité tant individuelles que collectives pour imaginer l’avenir, l’école pro propose une nouvelle offre structurée en deux volets centrés sur :

  • l’ingénierie culturelle qui permet de transmettre l’expertise et les savoir-faire du Centre Pompidou en matière de méthodes et compétences dites « métier » pour d’autres équipements culturels,
  • la formation professionnelle continue et la transmission par et au Centre Pompidou, qui s’adresse à divers types de professionnels et permet d’appréhender et d’approfondir sa compréhension de la complexité du monde. Familiarisé aux pratiques créatives, le participant ressource son imaginaire, apprend à apprendre et nourrit son intelligence sensible et relationnelle à travers une expérience in situ.

L’École pro investit le bâtiment, dans des espaces conçus pour l’interaction et l’expérimentation in situ avec les créateurs contemporains et les talents du Centre Pompidou.

L’École pro offre une approche unique de transmission pédagogique et d’accompagnement qui articule dimension scientifique, artistique et pratique.

Pour ce faire, elle s’appuie sur :

  • la communauté d’expertises que fédère le Centre Pompidou, en son sein comme à l’extérieur (agents du Centre Pompidou, conservateurs, artistes et grands témoins externes)
  • l’ensemble de ses ressources pluridisciplinaires (arts visuels, musique, littérature, danse, spectacles vivants)

Inédite, cette proposition contribue au rayonnement du Centre Pompidou en France et à l’étranger. Elle renforce le rayonnement de l’expertise et de la marque Centre Pompidou auprès de nouveaux publics, tout en valorisant les ressources de l’établissement, tant humaines et méthodologiques que culturelles. Elle est aussi un levier de développement de nouvelles ressources propres pour l’institution.
Cette nouvelle offre a été présentée au conseil d’administration du 20 juin 2017.