Extraits du spectacle Abysse de Clédat & Petitpierre ; Week-end d’anniversaire du 4 et 5 février 2017. © Centre Pompidou, MNAM-CCI / Photo : H. Véronèse

1. BON ANNIVERSAIRE 1977 - 2017

Le 31 janvier 1977, le Centre Pompidou ouvrait ses portes pour la première fois au public. Pour fêter et partager ses quarante ans avec le plus large public, le Centre Pompidou a présenté tout au long de l’année 2017 un programme inédit d’expositions, de prêts exceptionnels, de manifestations et d’événements.

 

#UN WEEK-END ANNIVERSAIRE POUR TOUS LES PUBLICS

Premier temps fort de son anniversaire, le Centre Pompidou a proposé les 4 et 5 février 2017 un week-end festif et gratuit pour tous
Plus de 87 000 visiteurs, dont de nombreux primo-visiteurs, ont participé à ces festivités.

87 000 personnes en deux jours : un record inégalé de fréquentation depuis l’ouverture du Centre Pompidou 

Une programmation thématique autour de la fête dans l’art

Parades, concerts, visites, rencontres, ateliers, performances et bal ont rythmé ces deux jours dans tous les espaces du Centre Pompidou (musée, galeries d’exposition, Forum, ateliers pour enfants, Bpi, salles de spectacles et de cinéma).

Les visiteurs étaient accueillis par la fanfare The BrassTa dans le Forum tandis que la Parade moderne de Clédat & Petitpierre défilait sur la Piazza et dans le quartier des Halles.

Diverses animations se sont succédé le samedi dans le Forum : le Face-o-mat de Tobias Gutmann – photomaton analogique où les visiteurs obtenaient leur portrait et rencontraient l’artiste –, les Archives populaires du Centre Pompidou par Philippe Artières, la création sonore Et vogue le navire de Maxime Echardour, clin d’œil au concert de verre issu du film éponyme de Federico Fellini, ainsi que des émissions en direct ou enregistrements d’émissions de France Culture.

Pour accompagner ces festivités, des groupes d’adolescents se sont produits dans le Forum, transformé pour l’occasion en scène musicale et piste de danse, l’artiste Prieur de la Marne a joué en live Comprenne qui voudra, une création sonore et vidéo spécifiquement conçue pour le quarantième anniversaire du Centre Pompidou, et le public a dansé pour le Bal monochrome sur les sets éclectiques des DJ/performeurs Chloé, Prieur de la Marne et Ariel Wizman.

Outre une « conférence sans fin » d’une durée de douze heures, ultime défi relevé par les conférenciers du Centre Pompidou, et des visites décalées conçues par Rachel Easterman-Ulmann, pour une approche subjective, singulière et décomplexée des collections du Centre Pompidou, le musée a été le théâtre de plusieurs manifestations de spectacle vivant. Accompagné de trois sonneurs de cornemuses, Erwan Keravec a proposé une déambulation sonore au sein des collections d’art moderne. En soirée, la compagnie du Zerep (Sophie Perez et Xavier Boussiron) a investi la Galerie 2 pour proposer des tableaux vivants, scènes de théâtre, loges à vue, donnant à voir leur univers décalé. Le salon du Musée s’est pour sa part transformé en salon discret, performance imaginée par l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon réunissant artistes, écrivains, critiques et étudiants de l’établissement. Deux séances de l’opéra-vidéo du groupe Salut c’est cool, adapté des Indes galantes de Jean-Philippe Rameau, ont également été proposées au public.

Vue de l’aérobic philosophique de Pascal Lièvre ; Week-end d’anniversaire du 4 et 5 février 2017. © Centre Pompidou, MNAM-CCI / Photo : H. Véronèse
Vue de l’aérobic philosophique de Pascal Lièvre ; Week-end d’anniversaire du 4 et 5 février 2017. © Centre Pompidou, MNAM-CCI / Photo : H. Véronèse#
'Face-o-mat' de Tobias Gutmann ; Week-end d’anniversaire du 4 et 5 février 2017. © Centre Pompidou, MNAM-CCI / Photo : H. Véronèse
'Face-o-mat' de Tobias Gutmann ; Week-end d’anniversaire du 4 et 5 février 2017. © Centre Pompidou, MNAM-CCI / Photo : H. Véronèse#
Vue de l’atelier des enfants en présence de l’artiste Tony Regazzoni ; Week-end d’anniversaire du 4 et 5 février 2017. © Centre Pompidou, MNAM-CCI / Photo : H. Véronèse
Vue de l’atelier des enfants en présence de l’artiste Tony Regazzoni ; Week-end d’anniversaire du 4 et 5 février 2017. © Centre Pompidou, MNAM-CCI / Photo : H. Véronèse#
Vue de l’atelier des enfants en présence de l’artiste Tony Regazzoni ; Week-end d’anniversaire du 4 et 5 février 2017. © Centre Pompidou, MNAM-CCI / Photo : H. Véronèse
Vue de l’atelier des enfants en présence de l’artiste Tony Regazzoni ; Week-end d’anniversaire du 4 et 5 février 2017. © Centre Pompidou, MNAM-CCI / Photo : H. Véronèse#
Vue du bureau des archives populaires de Philippe Artières ; Week-end d’anniversaire du 4 et 5 février 2017. © Centre Pompidou, MNAM-CCI / Photo : H. Véronèse
Vue du bureau des archives populaires de Philippe Artières ; Week-end d’anniversaire du 4 et 5 février 2017. © Centre Pompidou, MNAM-CCI / Photo : H. Véronèse#
Extraits du spectacle Abysse de Clédat & Petitpierre ; Week-end d’anniversaire du 4 et 5 février 2017. © Centre Pompidou, MNAM-CCI / Photo : H. Véronèse
Extraits du spectacle Abysse de Clédat & Petitpierre ; Week-end d’anniversaire du 4 et 5 février 2017. © Centre Pompidou, MNAM-CCI / Photo : H. Véronèse#
Forum, Week-end d’anniversaire du 4 et 5 février 2017. © Centre Pompidou / Photo : H. Véronèse
Forum, Week-end d’anniversaire du 4 et 5 février 2017. © Centre Pompidou / Photo : H. Véronèse#
Jeunes talents sur scène : concert dans le Forum, Week-end d’anniversaire du 4 et 5 février 2017. © Centre Pompidou / Photo : H. Véronèse
Jeunes talents sur scène : concert dans le Forum, Week-end d’anniversaire du 4 et 5 février 2017. © Centre Pompidou / Photo : H. Véronèse#
Jeunes talents sur scène : concert dans le Forum, Week-end d’anniversaire du 4 et 5 février 2017. © Centre Pompidou / Photo : H. Véronèse
Jeunes talents sur scène : concert dans le Forum, Week-end d’anniversaire du 4 et 5 février 2017. © Centre Pompidou / Photo : H. Véronèse#
Collectif "Les Souffleurs" à la BPI (Bibliothèque Publique d'Information), Week-end d'anniversaire du 4 et 5 février 2017. © Centre Pompidou / Photo : H. Véronèse
Collectif "Les Souffleurs" à la BPI (Bibliothèque Publique d'Information), Week-end d'anniversaire du 4 et 5 février 2017. © Centre Pompidou / Photo : H. Véronèse#
Extraits du DJ set de Prieur de la Marne lors du Bal monochrome ; Week-end d’anniversaire du 4 et 5 février 2017. © Centre Pompidou / Photo : H. Véronèse
Extraits du DJ set de Prieur de la Marne lors du Bal monochrome ; Week-end d’anniversaire du 4 et 5 février 2017. © Centre Pompidou / Photo : H. Véronèse#
Piazza, Week-end d'anniversaire du 4 et 5 février 2017. © Centre Pompidou / Photo : H. Véronèse
Piazza, Week-end d'anniversaire du 4 et 5 février 2017. © Centre Pompidou / Photo : H. Véronèse#
Un dimanche dédié aux familles et au jeune public.

Après une séance matinale d’aérobic philosophique associant gestuelle et concepts artistiques avec le chorégraphe Pascal Lièvre, des parcours en famille, des visites « chefs-d’œuvre », des spectacles jeune public et ateliers pour enfants étaient programmés tout au long de la journée,

 

.

Deux co-productions pour les 40 ans 

Deux films, coproduits avec Arte et France Télévisions : Centre Pompidou, ceci n’est pas un musée et La Folle Histoire du Centre Pompidou, sont montrés à l’occasion d’une soirée en avant-première le 10 janvier 2017. 

Le Centre Pompidou, ceci n’est pas un musée (Écrit par Jean-Marc Gosse et Fabrice Bousteau, réalisé par Jean-Marc Gosse, en coproduction ARTE France / Centre Pompidou)
Le Centre Pompidou est, avec le MoMA et la Tate Modern, l’une des plus importantes institutions culturelles au monde. Il y a 40 ans, sa création suscitait polémique et étonnement tant par la modernité de son architecture, sa pluridisciplinarité revendiquée que par son approche de l’art dans sa globalité. Qu’en est-il de son évolution et de son avenir ? Comment l’utopie des origines habite-t-elle, encore aujourd’hui, cette incroyable machine ? Acteurs majeurs de l’art contemporain, artistes et créateurs nous livrent avec passion leur vision de ce lieu exceptionnel. 

La folle histoire du Centre Pompidou (Écrit et réalisé par Julien Donada, en coproduction France 2 / Centre Pompidou)
Avec le succès populaire du Centre Pompidou aujourd’hui, on peine à imaginer le tollé et les polémiques qui ont accompagné sa création. À l’aide d’archives savoureuses et de rencontres avec les principaux protagonistes de son extraordinaire histoire, ce film retrace l’aventure humaine, politique, artistique et architecturale d’un édifice qui désormais fait figure de pionnier et de modèle pour les musées du monde entier.

 

#UNE PROGRAMMATION DÉCENTRALISÉE PARTOUT EN FRANCE

Partager les 40 ans du Centre Pompidou avec le plus grand nombre

« Soixante-cinq événements ont été proposés dans plus de quarante villes françaises. »

À l’occasion de son quarantième anniversaire, le Centre Pompidou s’est associé avec des musées, centres d’art contemporain, scènes de spectacle, festivals pour concevoir une programmation inédite d’expositions et de spectacles, partout en France et tout au long de l’année. Par de nouvelles collaborations ou dans la continuité de partenariats plus anciens, il a ainsi témoigné de son engagement aux côtés des institutions culturelles en région, pour valoriser l’art moderne et contemporain et toucher les plus larges publics.

D’octobre 2016 à avril 2018, soixante-cinq événements ont été proposés dans plus de quarante villes françaises, de Grenoble à Lille, en passant par Le François en Martinique, Saint-Yrieix-la-Perche, Chambord, Cajarc ou Nice.

« Une politique généreuse de prêts du Musée national d’art moderne pour des expositions emblématiques organisées en région. »

Le Musée national d’art moderne a ouvert largement ses collections pour contribuer à des expositions emblématiques organisées par des musées, centres d’art ou lieux patrimoniaux, telles « Kandinsky, les années parisiennes (1933-1944) » au musée de Grenoble, « Henri Matisse, le laboratoire intérieur » au musée des beaux-arts de Lyon, « Georges Pompidou et l’art, une aventure du regard » au château de Chambord ou encore « Joan Miró, entre âge de pierre et enfance » à la chapelle du Carmel, musée des beaux-arts et d’archéologie de Libourne. 

Avec plus de mille huit cents prêts supplémentaires accordés à des institutions participant à la programmation des 40 ans, le Centre Pompidou a également directement pris part à la conception scientifique d’une dizaine d’expositions dont le commissariat a été assuré par un conservateur du Centre Pompidou. C’est le cas des expositions :

  • « Le spectre du Surréalisme » aux Rencontres de la photographie d’Arles, 
  • « Le geste et la matière. Une abstraction “Autre”, Paris, 1945-1965 » à la Fondation Clément en Martinique, 
  • « Performance ! » au Tripostal et « Jeux. Rituels et récréations » à la gare Saint-Sauveur à Lille, 
  • « Fernand Léger. Le Beau est partout » au Centre Pompidou-Metz, 
  • « Francis Bacon / Bruce Nauman. Face à face. » au musée Fabre de Montpellier,
  • « Germaine Richier, L’Ouragane » à l’abbaye du Mont-Saint-Michel, 
  • « Mégastructures » au Lieu unique de Nantes, 
  • « A different way to move. Minimalismes, New York, 1960-1980 » au Carré d’art à Nîmes, 
  • « Eli Lotar (1905-1969) » au Jeu de Paume à Paris,
  • « À pied d’œuvre(s) » à la Monnaie de Paris, 
  • « Eileen Gray, une architecture de l’intime » sur le site de la Villa E-1027 géré par l’association Cap Moderne à Roquebrune-Cap-Martin, 
  • « González / Picasso. Une amitié de fer » au musée Le Secq des Tournelles de Rouen, 
  • « Éloge de la couleur » à La Piscine de Roubaix, 
  • « Claude Closky, ILUO » au Centre des livres d’artistes de Saint-Yrieix-la-Perche. 

Une quinzaine de spectacles vivants ont par ailleurs été présentés au Centre Pompidou et en région, en coproduction avec des scènes de spectacles vivants, dont notamment le théâtre Garonne à Toulouse, le théâtre de Nîmes, le théâtre national de Bretagne à Rennes, le Quartz à Brest ou le Vivat à Armentières. Ces partenariats ont mis en valeur les créations d’artistes historiquement liés à l’histoire du Centre Pompidou, à l’instar de Dominique Bagouet ou d’Anna Halprin, ou celles de jeunes talents comme I-Fang Lin ou Volmir Cordeiro.

Plus de deux millions de personnes ont profité de ces expositions et spectacles, de nombreuses institutions réalisant à cette occasion parmi leurs meilleurs scores de fréquentation, comme par exemple le musée de Grenoble (115 366 visiteurs), le musée des beaux-arts de Lyon (162 000 visiteurs), les Abattoirs à Toulouse (66 673 entrées)…

 
65
événements
 40
villes
 Plus de 1 800
prêts supplémentaires
 2 000 000
de visiteurs en région
Vue de l’exposition 'Georges Pompidou et l’art – une aventure du regard' ; Château de Chambord ; 18 juin-19 novembre 2017. Exposition organisée dans le cadre du 40e anniversaire du Centre Pompidou. © Centre Pompidou, MNAM-CCI / Photo : B. Prévost
Vue de l’exposition 'Georges Pompidou et l’art – une aventure du regard' ; Château de Chambord ; 18 juin-19 novembre 2017. Exposition organisée dans le cadre du 40e anniversaire du Centre Pompidou. © Centre Pompidou, MNAM-CCI / Photo : B. Prévost#
Vue de l’exposition 'Georges Pompidou et l’art – une aventure du regard' ; Château de Chambord ; 18 juin-19 novembre 2017. Exposition organisée dans le cadre du 40e anniversaire du Centre Pompidou. © Domaine national de Chambord / Photo : L. Letot
Vue de l’exposition 'Georges Pompidou et l’art – une aventure du regard' ; Château de Chambord ; 18 juin-19 novembre 2017. Exposition organisée dans le cadre du 40e anniversaire du Centre Pompidou. © Domaine national de Chambord / Photo : L. Letot#
Vue de l’exposition 'Georges Pompidou et l’art – une aventure du regard' ; Château de Chambord ; 18 juin-19 novembre 2017. Exposition organisée dans le cadre du 40e anniversaire du Centre Pompidou. © Domaine national de Chambord / Photo : L. Letot
Vue de l’exposition 'Georges Pompidou et l’art – une aventure du regard' ; Château de Chambord ; 18 juin-19 novembre 2017. Exposition organisée dans le cadre du 40e anniversaire du Centre Pompidou. © Domaine national de Chambord / Photo : L. Letot#
Vue de l’exposition 'Germaine Richier – L’ouragane' ; Abbaye du Mont-Saint-Michel ; 1er juillet-12 novembre 2017. Exposition organisée dans le cadre du 40e anniversaire du Centre Pompidou. Germaine Richier, L’Echiquier grand, 1959 – 2004. © Centre Pompido
Vue de l’exposition 'Germaine Richier – L’ouragane' ; Abbaye du Mont-Saint-Michel ; 1er juillet-12 novembre 2017. Exposition organisée dans le cadre du 40e anniversaire du Centre Pompidou. Germaine Richier, L’Echiquier grand, 1959 – 2004. © Centre Pompido#
Vue de l’exposition 'Germaine Richier – L’ouragane' ; Abbaye du Mont-Saint-Michel ; 1er juillet-12 novembre 2017. Exposition organisée dans le cadre du 40e anniversaire du Centre Pompidou. Germaine Richier, Le Diabolo, 1950, L’Eau, 1953-1954. © Centre Pom
Vue de l’exposition 'Germaine Richier – L’ouragane' ; Abbaye du Mont-Saint-Michel ; 1er juillet-12 novembre 2017. Exposition organisée dans le cadre du 40e anniversaire du Centre Pompidou. Germaine Richier, Le Diabolo, 1950, L’Eau, 1953-1954. © Centre Pom#
Vue de l’exposition 'González / Picasso. Une amitié de fer' ; Musée le Secq des Tournelles, Rouen ; 1er avril-11septembre 2017. Exposition organisée dans le cadre du 40e anniversaire du Centre Pompidou. © Centre Pompidou, MNAM-CCI / Photo : B. Prévost
Vue de l’exposition 'González / Picasso. Une amitié de fer' ; Musée le Secq des Tournelles, Rouen ; 1er avril-11septembre 2017. Exposition organisée dans le cadre du 40e anniversaire du Centre Pompidou. © Centre Pompidou, MNAM-CCI / Photo : B. Prévost#
Vue de l’exposition 'À pied d’œuvre(s)' ; Monnaie de Paris ; 31 mars-9 juillet 2017. Exposition organisée dans le cadre du 40e anniversaire du Centre Pompidou. James Lee Byars, Red Angel of Marseille, 1993. © Monnaie de Paris / Photo : M. Argyroglo © Esta
Vue de l’exposition 'À pied d’œuvre(s)' ; Monnaie de Paris ; 31 mars-9 juillet 2017. Exposition organisée dans le cadre du 40e anniversaire du Centre Pompidou. James Lee Byars, Red Angel of Marseille, 1993. © Monnaie de Paris / Photo : M. Argyroglo © Esta#
Vue de l’exposition 'À pied d’œuvre(s) ; Monnaie de Paris' ; 31 mars-9 juillet 2017. Exposition organisée dans le cadre du 40e anniversaire du Centre Pompidou. Pipilotti Rist, A La Belle Etoile, 2007. © Monnaie de Paris / Photo : M. Argyroglo © Adagp, Par
Vue de l’exposition 'À pied d’œuvre(s) ; Monnaie de Paris' ; 31 mars-9 juillet 2017. Exposition organisée dans le cadre du 40e anniversaire du Centre Pompidou. Pipilotti Rist, A La Belle Etoile, 2007. © Monnaie de Paris / Photo : M. Argyroglo © Adagp, Par#
Vue de l’exposition 'Le spectre du Surréalisme' ; Arles 2017, Les Rencontres de la photographie ; 3 juillet-24 septembre 2017. Exposition organisée dans le cadre du 40e anniversaire du Centre Pompidou. ©Les Rencontres de la photographie / Photo : L. Vigou
Vue de l’exposition 'Le spectre du Surréalisme' ; Arles 2017, Les Rencontres de la photographie ; 3 juillet-24 septembre 2017. Exposition organisée dans le cadre du 40e anniversaire du Centre Pompidou. ©Les Rencontres de la photographie / Photo : L. Vigou#
Vue de l’exposition 'Mégastructures'; Lieu unique, Nantes ; 29 mars-21 mai 2017. Exposition organisée dans le cadre du 40e anniversaire du Centre Pompidou. © Le lieu unique / Photo : M. Argyroglo
Vue de l’exposition 'Mégastructures'; Lieu unique, Nantes ; 29 mars-21 mai 2017. Exposition organisée dans le cadre du 40e anniversaire du Centre Pompidou. © Le lieu unique / Photo : M. Argyroglo#
Vue de l’exposition 'Éloge de la couleur' ; La Piscine – Musée d’art et d’industrie André Diligent, Roubaix; 1er avril-11 juin 2017. Exposition organisée dans le cadre du 40e anniversaire du Centre Pompidou. © Centre Pompidou, MNAM-CCI / Photo : A. Lauran
Vue de l’exposition 'Éloge de la couleur' ; La Piscine – Musée d’art et d’industrie André Diligent, Roubaix; 1er avril-11 juin 2017. Exposition organisée dans le cadre du 40e anniversaire du Centre Pompidou. © Centre Pompidou, MNAM-CCI / Photo : A. Lauran#

Les 40 ans de l’Ircam à Paris et en région 

L’Ircam s’est pleinement engagé aux côtés du Centre Pompidou en proposant aux publics en région cinq créations mêlant musique, théâtre et arts visuels à Bourges, Lyon, Marseille et Strasbourg. 
Campo Santo, impure histoire de fantômes de Jérôme Combier et Pierre Nouvel, les nouvelles œuvres d’Ashley Fure, Mauro Lanza et Alberto Posadas, et l’opéra Kein Licht de Philippe Manoury ont ainsi témoigné de la collaboration active de l’Ircam avec les institutions culturelles régionales, acteurs essentiels de la production et de la diffusion de la création musicale contemporaine.
À Paris, l’Ircam a fêté ses 40 ans au Centre Pompidou lors du week-end d’ouverture du festival ManiFeste-2017, en coproduction avec les spectacles vivants. À cette occasion, l’Ircam a proposé les 2 et 3 juin Niagara Reverb#07150, un grand concert sur la Piazza des artistes KTL, Stephen O’Malley et Peter Rehberg, se déroulant dans l’installation éphémère et monumentale de l’artiste japonaise Fujiko Nakaya, conçue spécifiquement pour la façade du bâtiment, ainsi qu’une soirée spéciale sur les ondes de France Musique le 2 juin, retransmise en direct du Centre Pompidou.
Par ailleurs, concerts vocaux, spectacles, performances artistiques, déambulations sonores au casque, ateliers pour les enfants, conférences scientifiques sont venus compléter cette édition 2017 de ManiFeste. Au total, neuf événements dont six étaient en accès gratuit. 
Grand temps fort de la création, de l’émergence et de la prospective artistiques à Paris, ce festival dont la thématique était « Le Regard musicien » a été conçu en lien avec le nouveau parcours dans les collections du Musée national d’art moderne avec une séquence inédite des expositions-dossiers intitulée « L’Œil écoute ».

Les éditions de l’Ircam ont également accompagné cette programmation anniversaire avec un numéro spécial de L’Étincelle, le journal de la création à l’Ircam, dont un grand dossier rétrospectif était consacré à la naissance de l’Institut. Et pour clore l’année, une nouvelle série, « Sons dessus dessous », publiée tout au long du mois de décembre sur ircam.fr, a retracé les quarante ans d’histoire de recherche et de création musicales en trente et une séquences multimédia issues du fonds des Ressources de l’Institut.

Installation éphémère de l’artiste Fujiko Nakaya sur la Piazza à l'occasion des 40 ans du Centre Pompidou et de l'Ircam, 2juin 2018. © Centre Pompidou / Photo H. Véronèse

Installation éphémère de l’artiste Fujiko Nakaya sur la Piazza à l'occasion des 40 ans du Centre Pompidou et de l'Ircam, 2 juin 2018. © Centre Pompidou / Photo H. Véronèse

 

 

La Bpi fête ses 40 ans !

La Bpi s’est activement associée aux 40 ans du Centre Pompidou, en proposant plusieurs animations au Centre Pompidou et une programmation hors les murs du festival du Cinéma du réel.
Pendant le week-end anniversaire, la compagnie Les Souffleurs, commandos poétiques est ainsi venue chuchoter à l’oreille des lecteurs, à l’aide de rossignols (longues cannes creuses), des extraits littéraires choisis dans le fonds de la bibliothèque. Les usagers de la Bpi ont été invités à parler de leur bibliothèque idéale ou rêvée, de leurs meilleurs souvenirs, seuls ou à plusieurs, dans un cinémathon imaginé pour eux. Le public du Centre Pompidou a pu découvrir ou redécouvrir l’exposition « Gaston, au-delà de Lagaffe » en accès libre. 
Avec plus de 13 200 personnes, la Bpi a connu une fréquentation record lors de ces deux journées.
Par ailleurs, pour fêter ses 40 ans et faire écho à ceux du Centre Pompidou, la Bpi a proposé tout au long de l’année une programmation ad hoc composée de cycles spécifiques autour de cet anniversaire commun : le cycle 40 ans : changer de culture a parcouru les mutations culturelles de la période ; la soirée 40 ans/40 romans a célébré la littérature avec vingt auteurs et vingt lecteurs ; le cycle Inoubliés/Inoubliables a présenté les films documentaires qui ont marqué ces quarante dernières années. Le festival Cinéma du réel s’est projeté hors les murs avec une programmation de films documentaires à Grenoble, Strasbourg, Toulouse et Bordeaux.

Extraits du spectacle 'Kein Licht' de Philippe Manoury ; 22, 23, 24 et 25 septembre 2017 ; Opéra national du Rhin. © ONR / Photo : K. BeckExtraits du spectacle 'Kein Licht' de Philippe Manoury ; 22, 23, 24 et 25 septembre 2017 ; Opéra national du Rhin. © ONR / Photo : K. Beck

 

#UNE COMMUNICATION SPÉCIFIQUE ET UN SITE INTERNET DÉDIÉ

Un site Internet dédié, des applications thématiques pour vivre les 40 ans en ligne

Afin de rendre compte de la richesse de la programmation décentralisée partout en France, un site dédié a été conçu et mis en ligne centrepompidou40ans.fr. Prenant la forme d’un agenda, associé aux technologies de cartographie et de géolocalisation, s’adaptant à tout type de matériel (ordinateur de bureau, tablette ou téléphone), il permettait à tout internaute de retrouver facilement l’événement le plus proche de chez lui ou celui de sa destination pour les vacances ! 
En parallèle, une vaste campagne de communication via les réseaux sociaux, menée en concertation étroite avec les différentes institutions en régions, ainsi qu’un jeu-concours #MonFaitdArt, ont contribué à valoriser chacune des manifestations.

Plusieurs projets exclusivement numériques ont également fait l’objet d’applications thématiques dédiées :

  • « 40/17 » a permis la diffusion tout au long de l’année sur centrepompidou.fr/40-17, d’une sélection de quarante archives vidéo et sonores de conférences et rencontres programmées par le Centre Pompidou depuis son ouverture ainsi que dix-sept entretiens vidéo avec des personnalités actuelles, 
  • Les témoignages recueillis par Philippe Artières tout au long de l’année 2017, pour le bureau des Archives populaires du Centre Pompidou sous forme de documents à la fois visuels, sonores et audiovisuels à télécharger sur centrepompidou.fr.

Une identité graphique et visuelle créée spécialement et déclinée partout en France

Afin que ce quarantième anniversaire soit largement identifié et relayé dans la France entière, la direction de la communication et des partenariats a choisi de créer une identité visuelle et graphique spécifique pour marquer cet événement.
Ainsi, sur les affiches, programmes, réseaux sociaux et jusqu’à la correspondance du Centre Pompidou, une signature graphique a été créée pour fêter cet anniversaire qui s’est déclinée, sur tous les supports de communication du Centre Pompidou, de la Bpi, de l’Ircam et de leurs partenaires.

Les éditions du Centre Pompidou au cœur des 40 ans

Ces 40 ans ont également été l’occasion de publier plusieurs ouvrages : J’aime le Centre Pompidou, livre-souvenir publié en français et en anglais qui révèle toutes les facettes du bâtiment à travers vingt-huit mots clés, Chefs-d’œuvre du Centre Pompidou, aussi disponible en anglais et Centre Pompidou, Piano + Rogers, une monographie éditée avec la Fondation Renzo Piano qui relate la genèse du projet architectural à travers des archives inédites. 

Une collection de produits a été imaginée en hommage aux façades emblématiques du Centre Pompidou. Réalisée à partir d’une esquisse de 1973 et d’un croquis inédit de Renzo Piano, la gamme composée de tote-bags, tee-shirts et papeterie a séduit un large public.

Enfin une lithographie d’exception, réalisée à partir d’une vue en perspective de la façade est, signée et numérotée, a été éditée à cent exemplaires. 

Chefs-d'oeuvre du Centre Pompidou, 208 p., 14,90 €, Editions du Centre Pompidou

Chefs-d’œuvre du Centre Pompidou, 208 p., 14,90 €, Editions du Centre Pompidou

Une couverture presse inégalée

Le 40è anniversaire du Centre Pompidou a été célébré par toute la presse avec une très large couverture des médias, presse écrite et audiovisuelle, tant sur le plan national qu’international.

Plus de 800 articles ont été publiés et ce sont près de 250 reportages audiovisuels qui ont été réalisés à cette occasion.

 

#LES AGENTS FÊTENT LES 40 ANS DU CENTRE POMPIDOU

Le 31 janvier 2017, date anniversaire de l’ouverture du Centre Pompidou au public en 1977, les personnels et retraités du Centre Pompidou, de la Bpi et de l’Ircam ont été conviés à une soirée exceptionnelle pour fêter et partager ensemble les quarante années d’existence de leur établissement.

Au programme des festivités : concert de la chorale de l’Association des personnels du Centre Pompidou, diffusion de la création visuelle et sonore « Comprenne qui voudra » de Prieur de la Marne, bornes de photos souvenirs en libre accès et animations musicales avec la fanfare Texas Couscous et les DJ Ariel Wizman et Prieur de la Marne ont rythmé cette soirée festive et conviviale.

Extraits de la chorale de l'APCP lors de la soirée d'anniversaire pour le personnel ; 30 janvier 2017. © Centre Pompidou, MNAM-CCI / Photo : H. VéronèseExtraits de la chorale de l'APCP lors de la soirée d'anniversaire pour le personnel ; 30 janvier 2017. © Centre Pompidou, MNAM-CCI / Photo : H. Véronèse