BILAN D'ACTIVITÉ 2017

Avant-propos
Embedded thumbnail
2017 : les 40 ans du Centre Pompidou
Embedded thumbnail
Succès des expositions
Embedded thumbnail
Innovation et rayonnement
Embedded thumbnail
2018 : actions territoriales

L’année 2017 est celle des quarante ans du Centre Pompidou et de ses célébrations dans toute la France.

Autour d’un programme inédit d’expositions, de prêts exceptionnels et de manifestations pendant toute l’année, les événements du 40e anniversaire du Centre Pompidou ont permis d’attirer en région plus de deux millions de visiteurs. 40 villes, 75 lieux partenaires, 50 expositions, 15 spectacles, concerts et performances témoignent de la volonté du Centre Pompidou d’aller au-devant de nouveaux publics dans toute la France. À Paris, le record de fréquentation du Centre Pompidou en un week-end a été battu lors du grand week-end festif d’anniversaire : 87 000 visiteurs sont ainsi venus vivre l’expérience du Centre Pompidou.

L’année 2017 est aussi celle de la poursuite de projets stratégiques annoncés à mon arrivée. La première édition de « Mutations/Créations », tournée vers la prospective et l’interaction des technologies numériques avec la création, convoque la musique, le design et l’architecture. « Cosmopolis » explore de son côté les pratiques artistiques collaboratives d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine nourries du dialogue qu’elles engagent avec les enjeux sociaux de notre temps. Ces deux nouvelles manifestations réaffirment l’esprit du Centre Pompidou, tourné vers la prospective, l’interdisciplinarité, les liens entre art et société.

C’est dans cette dynamique d’ouverture et de partage qu’est née également l’École du Centre Pompidou. Aborder l’art et la création de la façon la moins intimidante, la plus libre possible, voilà ce qu’elle propose avec son Mooc gratuit (cours en lignes ouverts à tous) qui a rassemblé 22 000 participants pour sa première session. À travers son programme de conférences, l’École invite également à s’instruire in situ en proposant au public de rencontrer les œuvres clefs des 20e et 21e siècles ainsi que leurs créateurs parce que rien ne remplace la présence de l’œuvre.

En témoigne d’ailleurs le succès rencontré en 2017 par deux expositions venant s’inscrire dans le top 10 de celles les plus fréquentées de l’histoire du Centre Pompidou : « René Magritte. La Trahison des images » (597 390 visiteurs) et « David Hockney » (620 945 visiteurs), qui s’est accompagnée d’une donation exceptionnelle de l’artiste (The Arrival of spring in Woldgate, East Yorkshire, 2011). Ces chiffres sont la preuve qu’exigence scientifique et rigueur peuvent rimer avec intérêt et passion du  public.

La tendance de 2016 se confirme d’ailleurs en 2017 puisque la fréquentation est en hausse de 10 % sur ces deux dernières années. Cette augmentation de la fréquentation s’accompagne de l’impulsion d’une nouvelle dynamique éditoriale sur les réseaux sociaux qui classe le Centre Pompidou aux premiers rangs des musées de France les plus suivis, notamment sur Twitter et Instagram.

2018 sera l’année de nouveaux grands projets, poursuivant la présence du Centre Pompidou à l’international. Ce sera l’ouverture du pôle culturel Kanal-Centre Pompidou à Bruxelles ; une collaboration d’une durée de dix ans au cours de laquelle le Centre Pompidou participera à la définition du projet culturel et scientifique. Plus à l’est, les portes du Centre Pompidou-Shanghai West Bund devraient s’ouvrir avant l’été 2019, après la signature du dernier volet du contrat en 2018. 
Par ailleurs, soucieux de développer ses ressources propres tout en inventant une nouvelle relation avec les entreprises, le Centre Pompidou a mis en place un projet de mécénat innovant, le fonds de dotation « Centre Pompidou-Accélération », dont le premier Conseil d’administration a eu lieu fin 2017. Une activité d’ingénierie culturelle, de conseil et de formation professionnelle est également en cours d’élaboration, s’appuyant sur l’expertise et les talents du Centre Pompidou ; « Centre Pompidou-International » accompagne la création et la gestion de lieux culturels et d’expositions à l’étranger, et l’« École pro » transmet les savoir-faire du Centre Pompidou aux entreprises et aux collectivités en France.
Enfin, afin de mieux accueillir ses publics, le Centre Pompidou se lance dans d’indispensables travaux d’envergure dès l’automne 2018 : l'escalator extérieur qui court le long de sa façade (la chenille) et l’entrée principale des visiteurs vont faire peau neuve.

Serge Lasvignes, Président du Centre Pompidou.